Virtualisation du stockage

La virtualisation de serveur de VMware, Citrix et Microsoft fait fureur dans le monde des entreprises et permet aux organisations de consolider des dizaines voire des centaines de serveurs physiques dans un ou une poignée de serveurs physiques contenant plusieurs serveurs virtuels. Ce système offre de nombreux avantages, comme la réduction des coûts matériels, l'optimisation de l'efficacité énergétique des ressources de serveur, des économies d'énergie et de refroidissement et une plus grande souplesse et polyvalence.

Virtualiser du matériel existant et le convertir en fichiers qui s'exécutent côte à côté sur un serveur unique et puissant permet de résoudre de nombreux problèmes. Les principaux intérêts sont la réduction des coûts comme celui de la facture énergétique, le ralentissement des investissements avec la limitation du nombre de systèmes et une meilleure utilisation des capacités existantes.

Le principal problème à résoudre est de trouver l'emplacement où l'on va stocker les données car la virtualisation, tout comme les serveurs virtuels, doit stocker les données quelque part. Les organisations de toutes tailles d'aujourd'hui voient leurs besoins en stockage doubler voire tripler chaque année, à mesure qu'elles numérisent leurs processus commerciaux, développent leur présence sur le Web, profitent d'applications audio et vidéo lourdes et conservent des fichiers et des données plus longtemps afin de respecter les règlements et les lois en vigueur. Malheureusement, dans le monde physique, le stockage est en général dépendant d'un seul serveur ou d'une seule application. Alors qu'il existe plusieurs types de solution de virtualisation, le concept de stockage pour la virtualisation est très simple et similaire à celui de la virtualisation de serveur. Il reprend l'aspect logique du stockage du point de vue physique, vous permettant de combiner et de partager de larges quantités de stockage pour plusieurs applications et serveurs, quelle que soit l'architecture physique sous-jacente. Il masque les complexités sous-jacentes de la configuration et de la gestion de périphériques de stockage spécifiques et met l'ensemble de l'approvisionnement, de la gestion et de l'allocation dans une interface de gestion de virtualisation unique. Au final, vous pouvez diviser, partager et allouer un espace de stockage logique unique aux applications de votre choix.

Technologie de stockage

NAS, pour Network Attached Storage, est le support de stockage de données de l'ordinateur au niveau des fichiers, relié à un réseau informatique fournissant un accès aux données à un groupe hétérogène de clients. Le NAS opère non seulement comme un serveur de fichiers, mais il est spécialisé pour cette tâche. « Niveau de fichier » signifie qu'un NAS reçoit des données sous la forme de fichiers envoyés par un client sur le réseau. Par conséquent, le NAS fournit à la fois une capacité de stockage et un système de fichiers interne pour stocker les fichiers reçus. Le trafic de données entre les clients et le NAS est basé sur des protocoles, tels que SMB/CIFS (Server Message Block/Common Internet File System), FTP (File Transfer Protocol) ou NFS (Network File System).

L'autre technologie importante de stockage de données est le SAN, Storage Area Network. Le SAN est un réseau dédié qui fournit un accès à un stockage de données consolidé en mode bloc. Les SAN sont principalement utilisés pour créer des périphériques de stockage tels que des baies de disques accessibles aux serveurs afin que les périphériques apparaissent comme des périphériques localement attachés au système d'exploitation.

D'habitude, le périphérique de stockage du SAN est généralement inaccessible via le réseau local par les autres périphériques, ce qui constitue l'effet inverse d'un NAS. Les SAN utilisent généralement iSCSI, acronyme pour « Internet Small Computer System Interface », une norme de réseau de stockage basé sur IP servant à relier des lieux de stockage de données entre eux.

Ce protocole permet aux clients (appelés « initiateurs ») d'envoyer des commandes aux périphériques de stockage iSCSI (cibles) sur des serveurs distants. Les entreprises peuvent ainsi consolider le stockage dans des baies de stockage sur datacenter tout en fournissant des hôtes (comme des serveurs de base de données et Web), comme s'il s'agissait de disques attachés en local.

NAS vs. SAN

 

La virtualisation peut être effectuée de deux façons : avec un stockage relié à un réseau ou un réseau de zone de stockage, ou les deux. Néanmoins, il est peu judicieux de combiner les deux formes dans une stratégie de virtualisation. En effet, les différences de performances entre le NAS et le SAN sont importantes. Certaines solutions fonctionnent également avec un stockage relié au serveur. La plupart des organisations virtualisent l'un ou l'autre et les SAN sortent généralement vainqueurs en raison de leurs atouts en termes de performances. Toutefois, une petite entreprise qui repose principalement sur un NAS peut utiliser la virtualisation basée sur NAS non sans succès.

Comme nous l'avons déjà vu précédemment, il existe une différence de taille entre le NAS et le SAN à l'égard des modes d'opération. La partie NAS est orientée fichier tandis que la partie SAN est orientée en mode bloc. Cela pourrait passer pour une absence de lien totale entre les deux mondes.

Les gammes TeraStation™ 4000, 5000 et 7000 de Buffalo prennent en charge le NAS et iSCSI sur une seule et même machine. Avec l'aide d'un « LVM », pour Logical Volume Manager, l'utilisateur peut fournir une partie de la capacité totale au NAS et au groupe de travail, une autre partie peut être dédiée à ce qui s'appelle le LUN, Logical Unit Number, et la capacité iSCSI pour l'environnement de virtualisation.

Utilisables simultanément en tant que serveur NAS et cible iSCSI

Créez des volumes NAS et iSCSI sur une seule baie de disques RAID. Permettent d'utiliser simultanément le NAS et l'iSCSI sur un seul appareil.

Advantages

  • L'unité TeraStation peut être installée absolument n'importe où
  • Faible coût total de possession car stockage centralisé pour les deux environnements
  • Facilité d'utilisation car tout peut être géré même sans connaissances approfondies en informatique.

Nos solutions